Polar

Sarah Pinborough

Mon amie Adèle

Chronique de Frédérique Franco

Librairie Le Goût des mots (Mortagne-au-Perche)

Quelle étrange ambiance dans ce trio amical et amoureux. Le mystère plane tout au long du livre et le dénouement, délicieusement glaçant, nous laisse abasourdis.

Louise est mère célibataire. Un soir, dans un bar, elle rencontre un homme. Ils se plaisent mutuellement et s’embrassent. Quelle surprise de constater le lendemain que cet homme est David, son nouveau patron ! Il est médecin psychiatre et vient d’arriver dans le cabinet médical où travaille Louise comme secrétaire. Parallèlement à cet événement, Louise croise par hasard une femme, Adèle, et fait connaissance avec elle. Il se trouve que cette femme n’est autre que l’épouse de David ! Elle semble seule et se montre très insistante pour devenir amie avec Louise. Dès lors, un doute et un malaise subtils commencent à envahir lentement le lecteur : pourquoi Adèle tient-elle absolument à faire de Louise son amie, sa confidente, alors qu’elle semble au courant de l’incartade de son mari ? Et comment arrive-t-elle à savoir ce qui se passe entre David et Louise, sans que rien ne filtre ? Quel secret cache ce couple étrange, affichant un bonheur de façade ? Les réponses apparaissent au fil de l’histoire, en même temps que le malaise s’insinue. L’étau se referme peu à peu et certains personnages se font prendre au piège. Le lecteur aussi, pour son plus grand plaisir.

NULL
illustration

Les autres chroniques du libraire