Chronique Les oiseaux ne se retournent pas de Nadia Nakhlé

Frédérique Franco Librairie Le Goût des mots (Mortagne-au-Perche)

Pour échapper à la guerre, Amel quitte son pays. Seule, elle va vivre ce que doivent affronter tous les exilés (la solitude, le danger et la peur, la faim...). Amel est orpheline, et, comme un quart des personnes exilées en Europe, elle est mineure. Ce récit nous plonge donc dans les pensées d'une petite fille de 12 ans dans un monde hostile. Grâce à la rencontre de Bacem, ancien soldat et joueur de oud, Amel découvre la musique. Cette musique salvatrice la suivra, tout comme cette solide amitié qui la liera au jeune homme tout au long de son parcours et jusqu'à l'âge adulte. Nadia Nakhlé nous apporte un éclairage réaliste de l'exil en temps de guerre, tout en nous livrant une BD éblouissante aux dessins somptueux. Avec finesse et douceur, les touches de poésie qui ponctuent le récit apportent une note d'espoir (le prénom Amel signifie d'ailleurs « espoir » en arabe) et nous transportent. Un roman graphique bouleversant et indispensable !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@