Chronique Tango tranquille de Verena Hanf

FRÉDÉRIQUE FRANCO, Librairie Le Goût des mots, Mortagne-au-Perche

Violette, la soixantaine, a une situation confortable et vit seule. Un choix que ses amis, pétris de bonnes intentions moralistes, n’approuvent pas. Mais Violette s'en moque, elle reste indépendante comme elle l'a toujours été. En parallèle, nous faisons la connaissance d’Enrique, jeune Bolivien sans-papiers hébergé par une cousine chez qui il n’est pas le bienvenu. La solitude d’Enrique est palpable. Il erre dans la ville en quête de travail, cherchant une orientation à donner à sa vie. Violette et Enrique vont se croiser dans un parc. Une rencontre qui n’a rien d’extraordinaire, qui est plutôt anodine. Mais le sourire du jeune homme réchauffe le cœur de Violette et la gentillesse de cette dernière touche Enrique. Ces deux personnes n’ont rien en commun. Leur âge, leur niveau social, leur origine… tout les sépare. Pourtant, au contact l’un de l’autre, chacun se dévoile, tandis que s’ouvre le chemin des possibles. D’une écriture limpide et chaleureuse, tout en subtilité, Véréna Hanf révèle le meilleur de Violette et Enrique, caché sous le voile des apparences. Portraits croisés de deux personnages très attachants, Tango tranquille est une histoire profondément humaine, l’histoire d’une rencontre lumineuse.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@