Chronique On ne meurt pas d’amour de Géraldine Dalban-Moreynas

Frédérique Franco Librairie Le Goût des mots (Mortagne-au-Perche)

La narratrice est sur le point de se marier quand elle croise un nouveau voisin, en couple et père d’une petite fille. L’attirance est réciproque, la tension entre eux est palpable, ils se dévorent des yeux, tentent de poursuivre leur quotidien. C’est donc naturellement, irrésistiblement, qu’ils vont se rapprocher, s’aimer et vivre cette relation puissante et incertaine. De ruptures en réconciliation, d’absences douloureuses en retrouvailles et bonheurs partagés, nos deux personnages vivent à 100 % leur immense amour. Mais si amoureux qu’il soit, un homme marié qui subit un chantage affectif de la part de sa jeune épouse n’a pas forcément le courage nécessaire pour quitter sa famille. Une histoire d’amour volcanique que le lecteur suit au jour le jour, en retenant son souffle. Un premier roman qui sonne incroyablement juste et dont les dernières pages font l’effet d’une claque. On est sonné et on referme le livre avec cette histoire qui résonne encore en nous.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@