Chronique Un hiver à Paris de Jean-Philippe Blondel

Frédérique FRANCO (Le Goût des mots - 61400 Mortagne-au-Perche)

Victor se souvient de ses 19 ans. Période décisive de sa vie, ce fut l’année de rencontres marquantes, celles de Mathieu, de Pierre, l’année où des vies ont basculé...

 

Alors qu’il rentre de vacances avec sa femme et sa fille, un courrier attend Victor. « Je m’attendais à ce que mon regard s’embue. Mais non. Je souriais. […] Nous sommes beaucoup plus résistants que nous ne le croyons. » Cette lettre le plonge trente ans en arrière, et le lecteur le suit dans ses souvenirs. Victor se souvient de l’hiver de ses 19 ans à Paris. « Cet hiver-là résiste », ce fut une période charnière de sa vie. Quand il arrive à la capitale pour suivre une classe préparatoire littéraire très sélective, Victor n’a pas les codes sociaux correspondant à l’univers élitiste dans lequel il va évoluer. Il vient de province, ses parents sont modestes et le bon élève de terminale qu’il était est loin d’avoir le bagage culturel de ses pairs. S’il vivra sa première année d’étudiant en solitaire, la seconde sera très différente, marquée par un événement dramatique suivi d’un malentendu qui vont changer complètement sa vie. Jean-Philippe Blondel explore avec beaucoup de sensibilité la complexité des sentiments, et l’acuité de son regard sur les relations humaines nous marque profondément. Un hiver à Paris est un roman très émouvant qui sonne juste et laisse son empreinte une fois refermé.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@