Dossier L’Écologie de François Michel

Frédérique Franco Librairie Le Goût des mots (Mortagne-au-Perche)

Bouquet de pâquerettes, soupe de cailloux et bouillies d’herbes… Les enfants, dès leur plus jeune âge, sont attirés et intéressés par la nature. À nous de les rendre réceptifs aux messages de respect et de préservation de l’environnement. La littérature enfantine est riche de livres sur le sujet. En voici une petite sélection pour tous les âges et sous toutes les formes.

Pour les plus jeunes, un superbe album pop-up, Océano, pointe à la fois la beauté et la fragilité des océans. Chaque page met astucieusement en regard ce que l’on voit à la surface de l’océan et ce qui se cache sous la surface des flots. Quand voguent les bateaux de plaisanciers, de pêcheurs ou les paquebots, au fond de l’eau ce sont les débris qui s’entassent. Les fonds sous-marins se révèlent parfois de véritables poubelles. Ou encore, quand le voilier largue les amarres près d’une plage de sable fin, dans un lagon de rêve, tout semble calme, paisible, presque sans vie. Pourtant, en profondeur, c’est une autre image qui s’offre à nous. C’est une explosion de couleurs, les coraux dentelés abritent des tas d’espèces. Un bel album qui milite pour la sauvegarde des océans en montrant les richesses qu’ils recèlent. Une nouvelle collection chez Gulf Stream, « Ma planète préférée », s’adresse aux enfants qui commencent à lire seuls. Pauline, journaliste, rédige des articles pour le guide touristique Ma planète préférée. Elle et toute sa famille voyagent de planète en planète pour explorer de nouveaux environnements, de nouvelles manières de vivre. Dans Bitumia la planète aux voitures, l’automobile est reine. Habitat, moyen de locomotion… tout se fait et se vit en voiture. Avec interdiction d’en sortir, à moins de vouloir prendre le risque d’affronter les terribles pics de pollution. Dans Kipu la planète aux ordures, tout est jetable. Véritable royaume de la consommation, tout brille de l’extérieur mais des montagnes de détritus s’entassent un peu partout. On peut même visiter, comme dans un musée, des galeries creusées à l’intérieur de tonnes de déchets que les habitants enfouissaient dans le sol il y a bien longtemps. Enfin dans Liquidia la planète océan, on vit dans d’immenses bulles sous-marines faute de place à la surface. Mais la surpêche, l’exploitation des dauphins et la pollution sous-marine ont vite fait de ternir ce décor fabuleux. Les planètes Bitumia, Kipu et Liquidia sont évidemment le miroir de notre propre planète. Toutes trois présentent des avantages en apparence, surtout pour les enfants qui se réjouissent de ces modes de vie farfelus, mais on voit très vite les inconvénients qu’elles présentent en matière de pollution. Le trait est bien sûr un peu forcé pour que les excès soient clairement manifestes, mais la caricature n’en est que plus drôle ! Chaque roman se termine par un questionnaire qui invite le jeune lecteur à donner son avis sur la planète qui vient d’être visitée. Enfin, un petit quiz intitulé « Et sur la terre, c’est comment ? », permet de faire un lien entre la fiction et la réalité, histoire de tirer quelques enseignements de sa lecture. L’autre roman de notre sélection est le premier tome de la trilogie Samouraï Océan et s’adresse aux lecteurs du collège. Satchi est un jeune surfer qui vit en communion avec l’océan. Il a également été initié au combat et, armé d’une grande force mentale et de la sagesse propres aux arts martiaux traditionnels, il mène un combat contre les ravages de la pêche destructrice. Roman d’aventure et de suspense, Samouraï Océan, qui paraît au moment de la Journée mondiale des océans, le 8 juin, est un plaidoyer pour le sauvetage des animaux marins. En matière de documentaires, notons qu’Actes Sud Junior décline sa collection « À petits pas » en direction des plus jeunes avec de nouveaux titres pour les tout-petits. L’Écologie à très petits pas permet de s’initier à l’écologie et de montrer aux enfants l’impact des activités humaines sur l’environnement. Très accessible, le livre aborde différents thèmes, comme la marée noire, les notions d’économie de l’eau ou de tri des déchets… Chacun des thèmes est accompagné d’illustrations humoristiques. Ce livre propose aux enfants une première approche de l’écologie, les adultes y trouveront un support idéal pour aborder ces sujets et nourrir une conversation avec les jeunes lecteurs. On connaît le pouvoir des contes, leur portée universelle et leur capacité à faire rêver et réfléchir à la fois. C’est ce que fait le recueil des Contes de la Terre Mère, dont les textes proviennent de différents pays et parlent de la nature, de sa fragilité et des dangers qui la menacent. Dans « La Montagne aux fleurs », la légende raconte que si la terre des aborigènes est si aride, c’est qu’autrefois des hommes cruels et égoïstes ont fait fuir le sorcier à l’origine de toute végétation. Seul un garçon capable de croire aux histoires parviendra à faire revenir l’eau et les plantes. Dans « Une goutte d’eau », seul le minuscule colibri tente de maîtriser l’incendie qui dévaste la forêt, affirmant courageusement : « Mais moi au moins, je fais ma part ! ». France, Venezuela, Yémen, Colombie… ce sont neuf histoires qui proviennent des quatre coins du monde et qui nous parlent d’une Terre qu’il faut protéger et respecter. Avec poésie et sans en avoir l’air, ce recueil parle d’écologie, une écologie simple et de bon sens.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@