Chronique LE RUBAN ROUGE de ADLINGTON

  • ADLINGTON
  • Traduit de l'anglais
  • PKJ
  • 06/09/2018
  • 336 p., 16.50 €

Isabelle Réty Librairie Gwalarn (Lannion)

Ella est couturière et plutôt douée. Elle a conscience que ce don pour la couture peut lui sauver la vie. Elle va tout faire pour se faire embaucher dans un atelier peu ordinaire puisqu’il est situé dans l’enceinte du camp d’Auschwitz-Birkenau. De ce travail, la jeune fille sait que dépend sa survie. Ella est juive et a été raflée alors qu’elle sortait de l’école, parce qu’elle marchait sur le trottoir et pas dans le caniveau. Seule à quatorze ans, sans aucunes nouvelles de ses proches, elle est persuadée qu’elle va survivre et si pour cela, il lui faut coudre des robes de soirée pour les femmes des officiers du camp ou pour les gardiennes, elle le fera. Elle noue une amitié très forte avec Lily avec qui elle partage ses rêves d’avenir. Il existe déjà de nombreux textes pour adolescents sur la Shoah mais l’originalité du roman de Lucy Adlington tient dans l’approche nouvelle et originale via cet atelier qui a réellement existé.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@