Chronique Le jour où mon père a disparu de Benoît Séverac

Isabelle Réty Librairie Gwalarn (Lannion)

L’été de ses quinze ans, Étienne espère bien rejoindre son seul ami Yannis à Bayonne. Adolescent solitaire, Étienne aspire à trouver une légèreté de vivre qu’il n’a pas, qu’il n’a jamais eue dans son village de Saint-Couat-d’Aude. Ses parents et lui y sont de véritables parias, y compris au sein de leur propre famille. Étienne n’a jamais eu d’explication sur ce rejet. La seule chose qu’il sait est que ses parents et le frère de son père ont été, pendant un temps, des activistes du Front de Libération Occitan et que le problème vient de cette époque-là. Le jour où un homme présenté comme dangereux s’évade de prison, le père d’Étienne disparaît. Le jeune homme comprend très vite que les deux événements sont liés et décide de découvrir pourquoi. Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il s’apprête à remuer un passé trouble et à faire ressurgir un lourd secret de famille. Benoît Séverac confirme son talent pour le roman noir à destination des adolescents.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@