Chronique L’Archipel, t. 1 de Bertrand Puard

Isabelle Réty Librairie Gwalarn (Lannion)

Yann Rodin et Sacha Pavlovitch ont 16 ans, ne se connaissent pas et ne se sont jamais croisés. Leurs vies, bien que diamétralement opposées, vont pourtant se rencontrer.

Yann Rodin mène une vie solitaire lorsqu’il est brutalement arrêté par des agents du RAID, dans un manoir de Normandie où il ne se souvient pas avoir mis les pieds. Les policiers pensent arrêter Sacha Pavlovitch, le fils d’un redoutable trafiquant d’armes. Yann ignore qu’il est le parfait sosie de Sacha et clame son innocence. Après un procès expéditif et entièrement à charge, Yann est déporté dans la pire prison au monde, l’Archipel, un centre pénitentiaire de très haute sécurité, perdu au milieu de l’Atlantique, où les dirigeants du G8 ont décidé d’envoyer les individus les plus dangereux. Alors que Yann, oublié dans sa prison menacée par une irruption volcanique, écrit son histoire, Sacha rentre dans la vie de Yann et sans aucun remords, se fait passer pour lui. Mais certaines similitudes dans sa vie d’avant et celle de son sosie vont semer le doute dans son esprit. Bertrand Puard distille tout au long de son récit autant d’indices que de fausses pistes qui font de L’Archipel un thriller totalement captivant sans temps mort. La fin hallucinante de ce premier tome, digne d’un James Bond, fait s’encastrer certains morceaux du puzzle dont on attend les autres pièces pour le mois d’août !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@