Chronique La Cour des secrets de Tana French

Isabelle Réty Librairie Gwalarn (Lannion)

Cinquième polar de Tana French, La Cour des secrets, où l’on retrouve Stephen Moran, nous emmène dans une école de jeunes filles de bonnes familles de la banlieue de Dublin.

Affecté aux affaires non classées, Stephen Moran est un jeune flic ambitieux qui rêve d’intégrer la prestigieuse Brigade criminelle. L’opportunité s’offre à lui lorsqu’il reçoit la visite d’Holly Mackey, la fille d’un de ses collègues citée comme témoin dans une affaire quelques années plus tôt. Holly est pensionnaire dans une école privée de jeunes filles. L’année précédente, dans le parc de l’école, Chris Harper, un jeune homme du pensionnat voisin de garçons a été assassiné sans que le coupable soit identifié. Holly, en apportant à Stephen une photo de Chris avec la mention « Je sais qui l’a tué », trouvée sur le tableau d’affichage du lycée, permet à ce dernier de relancer l’affaire. Il devra faire équipe avec Antoinette Conway, l’inspectrice chargée de l’enquête. Les investigations et interrogatoires des deux inspecteurs se déroulent sur une seule journée, dans l’huis clos du pensionnat Sainte Kilda. Mal à l’aise dans ce milieu, les policiers doivent faire face à des adolescentes manipulatrices qui semblent en savoir beaucoup plus que ce qu’elles veulent bien dire. La construction et les portraits psychologiques minutieux de Tana French nous tiennent en haleine jusqu’au bout de cette éprouvante journée.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@