Chronique De force de Karine Giebel

Isabelle Réty Librairie Gwalarn (Lannion)

Un nouveau roman de Karine Giebel est toujours un événement. Elle excelle dans l’art de la manipulation et du suspense. Au fil des parutions, elle a tissé une œuvre qui fait d’elle l’une des reines du thriller psychologique français.

Maud promène son chien, un soir au bord d’une rivière, lorsqu’elle se fait sauvagement agresser par un homme qui semble tout connaître d’elle et de sa famille. Elle ne doit son salut qu’à un jeune homme, témoin de la scène, Luc Garnier, qui fait son jogging et met l’agresseur en fuite. Ainsi commence le nouveau roman de Karine Giebel. Enfin, ça ne commence pas tout à fait comme ça, puisque l’auteure prend le lecteur dans ses filets avec un prologue pour le moins énigmatique, qui, à première vue, n’a rien à voir avec ce qui va suivre. Mais ce serait bien mal connaître Karine Giebel que de le croire. Maud est la fille unique d’Arnaud Reynier, chirurgien renommé propriétaire d’une clinique à Nice. Le personnage est plutôt antipathique, autoritaire, arrogant, possessif, sûr du pouvoir que lui donne son argent. Peu après l’agression de sa fille, il reçoit des messages le menaçant, lui et sa famille. Arnaud Reynier semble renfermer quelques secrets inavouables… qu’il ne souhaite pas voir étalés sur la place publique. Il refuse donc de solliciter l’aide de la police. Pour protéger sa fille, il engage Luc comme garde du corps, alors que les menaces se font de plus en plus précises et angoissantes. À charge également pour le jeune homme de découvrir qui en veut à la famille Reynier et pourquoi. Meurtre pour rédemption (Pocket) reste sans aucun doute l’ouvrage le plus abouti et le plus prenant de Karine Giebel, pourtant, De force apparaît comme une vraie réussite. Violences et tortures physiques sont ici moins présentes que dans ses précédents textes, laissant place à une torture psychologique savamment orchestrée. On ne sort jamais indemne de la lecture d’un roman de Karine Giebel. Et c’est encore le cas avec De force, un récit diaboliquement efficace qui réserve surprises et rebondissements.Karine Giebel De force Coll. « Belfond noir » Belfond 521 p., 19,50 €

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@