Chronique Ce qui coule dans nos veines de Sophie Adriansen

Isabelle Réty Librairie Gwalarn (Lannion)

Garance et Adam sont en classe prépa et, pour eux, c’est une évidence, ils sont faits l’un pour l’autre, font des projets d’avenir, de carrière, d’enfants. Mais lorsque Adam tombe gravement malade, tout bascule pour Garance. Adam refuse la transfusion sanguine, le seul traitement qui pourrait le sauver. Garance découvre alors qu’il est témoin de Jéhovah, tout comme sa mère qui semble avoir une grande influence sur lui. Adam est majeur et personne, pas même le corps médical, ne peut aller contre sa volonté. Pour son premier roman à destination des adolescents, Sophie Adriansen aborde le délicat sujet des dérives sectaires sous plusieurs angles et parle du désarroi des proches non-croyants face à des décisions radicales. Pour Garance, il est impossible qu’Adam ne revienne pas à la raison. Ce qui coule dans nos veines, au-delà de la lecture addictive qu’il suscite, bouscule le lecteur et interroge sur la radicalité de certaines croyances.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@