Chronique Elliot, super-héros de Cécile Chartre

Isabelle Réty Librairie Gwalarn (Lannion)

Après Petit Meurtre et menthe à l’eau et Joyeux Ornithorynque (Le Rouergue), Cécile Chartre revient avec un roman désopilant qui met en scène un trio de super-héros.

Elliot est l’exemple de l’élève parfait. Il est du style super sage, il fait toujours tout super bien comme il faut, quand il faut. Un peu fayot sur les bords, ses camarades de classe le détestent, mais son institutrice l’adore. Pourquoi ce lundi-là, lui qui déteste toute forme de sport, a-t-il shooté dans ce ballon ? Tout simplement parce que Lisa, la fille aux yeux noisette et aux grands cils dont il est secrètement amoureux, était dans les parages. Petit problème, le ballon est allé fracasser une vitre de la classe du directeur… et voilà Elliot puni pour la première fois de sa vie. Il se retrouve en compagnie de deux autres garçons, Gaspard, l’habitué des retenues après la classe, et Robin, le beau gosse à mèche qui a lui aussi des vues sur Lisa. Au beau milieu de la punition, le néon de la salle de classe explose. Les trois garçons ont la trouille de leur vie, mais sont persuadés après coup que le phénomène a transformé leur existence en leur donnant des pouvoirs de super-héros. Ils débarquent à l’école habillés façon superman, prêts à faire face à toutes les situations d’urgence. Et ça tombe bien, car ce jour-là, l’occasion de mettre à l’épreuve leurs super pouvoirs va se présenter…

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@