Chronique La vie dure trois minutes de Agnès Laroche

Isabelle Réty Librairie Gwalarn (Lannion)

Automne est une jeune fille plutôt calme et rêveuse. Elle a 17 ans. Lorsque ses parents lui annoncent que la famille va accueillir pendant un an Chloé, une des filles les plus populaires du lycée, Automne ne comprend pas. Contre toute attente, les deux adolescentes s’entendent à merveille et deviennent inséparables. Ensemble, elles s’inscrivent à un cours de tango et pour Automne, c’est la révélation. Elle y rencontre Mehdi dont elle tombe amoureuse. Dès les premières pages du roman, le lecteur sait qu’un drame s’est déroulé lors de cette année mais tout le talent d’Agnès Laroche est de distiller les informations au fil du récit. Ce récit, c’est Automne qui l’écrit dans son carnet intime. Une forme de thérapie pour se reconstruire après des événements qui l’ont anéantie. Un récit digne, sans larmes, d’une grande subtilité, qui laisse éclater toute la colère intérieure et l’incompréhension d’Automne face à la disparition et la trahison.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@