Chronique S’appartenir de Karim Miské

NULL

Brice Vauthier Librairie L’Étagère (Saint-Malo)

Plus d’un an après N’appartenir (Viviane Hamy), Karim Miské, l’auteur d’Arab Jazz (Points), nous revient avec S’appartenir, roman graphique de toute beauté réalisé avec Antoine Silvestri. Un témoignage mis en images sur la notion d’identité, d’héritage familial et de filiation, la perte de repères du fait des origines multiples (la France, la Mauritanie et l’Albanie pour Karim Miské). Le style épuré et précis permet au lecteur de s’interroger, d’entreprendre sa propre recherche sur sa singularité. Karim Miské nous explique comment la littérature l’a aidé à traverser l’existence, comment des auteurs comme Sartre, Orwell, Arendt, et des musiciens, l’ont accompagné sur le long chemin de l’introspection. La littérature comme indispensable compagnon de voyage. Une histoire universelle, une réflexion politique et sociologique dans l’air du temps. S’appartenir s’adresse à tous, tant les problématiques abordées parlent de notre société. Et de chacun d’entre nous.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@