Chronique Exil à Spanish Harlem de Raphaële Eschenbrenner

Brice Vauthier Librairie L’Étagère (Saint-Malo)

De courts chapitres nous font croiser Corinne, Brad ou encore Spike dans le New York de la fin des années 1980. Dealers énervés, galère du quotidien, tout y est !

Exil à Spanish Harlem est une plongée au cœur des quartiers nord-est de Manhattan, cet East-Harlem où la communauté portoricaine était fortement représentée à la fin des années 1980. Le roman mêle les parcours de Corinne, une Française serveuse dans un restaurant dont elle se fait bientôt virer, son copain Spike, son ami Brad et ses curieuses connaissances allemandes… Pour Corinne, la vie s’écoule entre groupe de rock, règlements de comptes de dealers et un nouveau travail dans une agence de voyage. Raphaële Eschenbrenner réussit à restituer l’atmosphère particulière de cette partie de Manhattan sombre et violente, pourtant si proche de son riche voisin de l’Upper-East-Side. L’auteure maîtrise parfaitement la géographie, les codes et les ambiances qui caractérisent New York, ce qui rend son récit, par ailleurs habité d’une étrange tension, passionnant. Le livre rappelle l’excellent Havana Room de Colin Harrison (10/18), qui témoigne du même intérêt pour ce New York atypique.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@