Chronique La Havane mon amour de Zoé Valdés

  • Zoé Valdés
  • Traduit de l’espagnol (Cuba) par Aymeric Rollet
  • Arthaud
  • 31/08/2016
  • 240 p., 19 €

Brice Vauthier Librairie L’Étagère (Saint-Malo)

Une date compte plus que les autres dans l’Histoire cubaine. Janvier 1959 marquera officiellement la victoire de la révolution menée par Che Guevara et Fidel Castro. Zoé Valdés nous présente ici son Cuba, sa Havane. À la fois récit autobiographique et roman fictionnel, La Havane mon amour nous emmène dans les rues de la capitale cubaine que la romancière adore et connaît parfaitement. Cette déclaration d’amour à son île est telle que le lecteur en est subjugué et irrésistiblement attiré par son atmosphère. À travers des personnages de femmes très importantes pour elle, notamment sa mère et sa grand-mère, Zoé Valdés n’épargne pas non plus ses concitoyens, exposant la violence et la pauvreté qui gangrènent la société cubaine, les pénuries, le peuple manquant de tout… À côté de cette vision, Zoé Valdés nous fait découvrir les auteurs cubains qui ont marqué ses lectures et qui ont façonné son écriture, ce que l’on retrouve d’ailleurs dans l’ensemble de son œuvre.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@