Chronique Les Mandible de Lionel Shriver

  • Lionel Shriver
  • Traduit de l'anglais (États-Unis) par Laurence Richard
  • Coll. «NULL»
  • Belfond
  • 04/05/2017
  • 517 p., 22.50 €
NULL

Brice Vauthier Librairie L’étagère (Saint-Malo)

Est-ce un roman d’anticipation ou un portrait au vitriol de ce que peuvent devenir à tout moment les États-Unis ? Certes, le décor est planté dans le New York de la génération prochaine, d’ici une quinzaine d’années. Mais après tout, ce qui s’est passé à Detroit ne pourrait-il pas se dérouler à nouveau ? Le nouveau président américain est latino (pied de nez à la montée de Trump à l’époque de la rédaction de ce roman ?) et annonce la faillite de l’État fédéral. Tous les avoirs des petits épargnants sont gelés et, dans ce futur proche, l’eau, les légumes et les autres produits de première nécessité sont devenus rares et hors de prix. Le seul espoir réside dans le cercle familial : pourquoi ne pas tous se regrouper pour tenter de faire face à la crise ? Mais comme dans tous huis clos, la promiscuité dans un appartement de Brooklyn peut vite s’avérer étouffante, même dans le cadre rassurant de la famille Mandible. Ce dernier roman de Lionel Shriver est une merveille questionnant perpétuellement le lecteur : et vous, que feriez-vous ?

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@