Chronique La Fêlure de Kate McNaughton

NULL

Brice Vauthier Librairie L’Étagère (Saint-Malo)

Que faire quand la personne qui compte le plus au monde décède soudainement ? Se morfondre, oublier, continuer à vivre malgré tout ? Voilà le choix difficile que doit faire Eva.

Quand on est de jeunes mariés, la vie rime avec insouciance et éternité. Quand brusquement, un matin, Eva s’aperçoit que son mari Adam est décédé pendant la nuit, elle est anéantie. S’étant connus jeunes, Eva et Adam avaient tout pour réussir leur vie, entourés d’amis chers, un appartement londonien cossu et une complicité à l’épreuve de tout. Le décès de son époux va être l’occasion pour Eva de se replonger dans sa propre histoire, dans cette ancienne Allemagne de l’Est totalitaire. La longue reconstruction d’Eva va passer par un travail de confrontation avec son passé, ce qu’elle n’a jamais eu l’occasion de faire, ni voulu. Le roman bascule alors dans la découverte de Berlin et de son lourd passé d’occupation russe (l’omniprésence de la Stasi, police politique effrayante). Cette deuxième partie du roman va prendre alors toute son importance. Ce premier roman de Kate McNaughton va immerger le lecteur au cœur de cette reconstruction.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@