Chronique Mécanismes de survie en milieu hostile de Olivia Rosenthal

BRICE VAUTHIER, Librairie L’Étagère, Saint-Malo (Paramé)

Entre le manuel de combat et le roman nocturne, Olivia Rosenthal nous happe dès les premières lignes dans ces Mécanismes de survie en milieu hostile. Ainsi, au fil des pages, la peur de la mort, l'abandon, la culpabilité et tous les sentiments les plus sombres resurgissent.
 

Dans un monde post-apocalyptique, ou du moins inconnu, la narratrice parle d'un abandon, une personne laissée dans un fossé, la nuit. Puis vint le premier jour, le besoin de fuir les patrouilles, de fuir les hordes, de trouver un village, du repos. Les réflexes primaires resurgissent : humer l'air pour repérer une présence, gratter la terre, trouver de l'eau. Mais alors, que faire ? Comment vit-on après le suicide d'une grande sœur ? Comment accepte-t-on l'inacceptable ? Comment gère-t-on la culpabilité ? Pour la jeune fille, la seule façon de vivre avec la mort de sa sœur est de compulser les rapports d’autopsie et les comptes rendus médicaux.
Entre une histoire qui se précise petit à petit et des extraits de compte rendus ou de documentaires sur les expériences de mort imminente (en anglais, Near Death Experience, moments où le patient est en coma profond, voire en état de mort clinique), le lecteur parcourt le livre avec entrain. Au final, la mort et la vie ne sont-elles pas si proches ? Cette sorte de mise au point sur notre vulnérabilité ne nous rend-elle pas plus fort ? Le fait de connaître l'issue nous encourage-t-il pas à prendre la vie comme un combat ? Enfin, il est important de souligner qu'Olivia Rosenthal ne tombe pas dans le piège de l'autobiographie ou dans le récit trop factuel d'une opération de médecine légale. Une fois de plus, comme avec son roman Que font les rennes après Noël ?, l'auteure continue son travail de transgression et d'exploration des limites de l'acceptable dans notre société, car c'est bien de cela qu'il s'agit ici : quel peut être notre seuil de tolérance vis-à-vis de la mort et de la décomposition charnelle ? Plus qu'une simple histoire aux personnages attachants, Olivia Rosenthal nous propose une vraie introspection et une étude de nos limites.

 


 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@