Chronique La Mort nomade de Ian Manook

NULL

Brice Vauthier Librairie L’étagère (Saint-Malo)

Quittant la capitale mongole pour une retraite loin de l’agitation urbaine, le fameux commissaire de Ian Manook se trouve pris dans une histoire où tout semble le dépasser.

Nous avions laissé le commissaire Yeruldelgger après deux enquêtes débutant à Oulan-Bator. Nous le retrouvons en plein milieu du désert de Gobi, dans ce sud mongol aride, où notre commissaire souhaite se ressourcer et vivre une retraite à la fois physique et spirituelle. Cette quête spirituelle se trouve très vite mise en péril par l’arrivée, près de sa yourte, de deux cavalières. On pourrait alors penser qu’il s’agira d’une enquête classique, avec ses meurtres et criminels bien identifiés. Nous sommes loin du compte ! Les criminels ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Une personne « morale » (pour reprendre le jargon juridique) peut elle aussi être responsable de beaucoup de dommages. Le génie de Ian Manook réside sans doute dans sa capacité à donner à son roman des allures de thriller. La dimension écologique est certes importante, mais le besoin de spiritualité et de sagesse qu’éprouve Yeruldelgger est peut-être une quête que nous autres, Occidentaux, ressentons également…Cette enquête universaliste entraînera le lecteur aux quatre coins de la planète et lui laissera, certainement, une envie de changement.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@