Chronique Cosme de Guillaume Meurice

NULL

Brice Vauthier Librairie L’Étagère (Saint-Malo)

On dit que la poésie peut changer la vie. Elle en a changé au moins une, celle de Cosme Olvera. Ce réfugié espagnol va émigrer au Pays basque Nord et rencontrer le bonheur absolu : Voyelles, le poème le plus célèbre de Rimbaud, va s’offrir à lui et, surtout, il va en comprendre le sens caché. Cette association de couleurs et de voyelles le touche au plus profond de lui-même, lui, cet enfant déscolarisé trop jeune. N’est-ce pas le but de la poésie : toucher le cœur de tous, sans aucune nécessité de culture générale ou de connaissances scolaires. Ce premier roman, autant le dire tout de suite, est excellent. L’écriture est fluide, touchante. Je n’attendais pas Guillaume Meurice dans ce registre et je dois dire qu’il m’a bluffé. Relisez Voyelles de Rimbaud mais ne cherchez surtout pas de sens caché : faites comme Cosme, laissez-vous transporter par les couleurs de ce poème, marchez dans les rues de Biarritz et vous serez sans doute touchés par la grâce. Vous n’en sortirez pas indemnes.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@