Chronique Les Pièges de l’exil de Philip Kerr

  • Philip Kerr
  • Traduit de l’anglais par Philippe Bonnet
  • Seuil
  • 09/03/2017
  • 400 p., 22.50 €

Brice Vauthier Librairie L’Étagère (Saint-Malo)

La onzième aventure de Bernie Gunther, le célèbre enquêteur de La Trilogie berlinoise et de Hôtel Adlon (Le Livre de Poche) est sans doute la plus captivante : le passé risque-t-il toujours de revenir frapper à la porte un jour ou l’autre ?

Cette nouvelle aventure nous conduit dans les années 1950, en France, à Saint-Jean-Cap-Ferrat, où Bernie Gunther occupe ses journées loin de ses précédentes enquêtes, en tant que réceptionniste-concierge dans un hôtel. Évidemment, ses anciennes activités sous le Troisième Reich l’ont contraint à changer d’identité et il coule des jours heureux en jouant au bridge avec des Anglais et un Italien (directeur du casino de Nice) qui vont lui permettre de côtoyer l’auteur de L’Envoûté ou du Fil du rasoir, Somerset Maugham, qui séjourne à la villa Mauresque à côté de Nice. Alors que ce dernier est sous l’emprise et le couperet d’un maître-chanteur (pour une sombre histoire de photos le liant avec la bande des cinq de Cambridge – des traîtres parmi lesquels figuraient aussi Anthony Blunt et Guy Burgess qui, semble-t-il, avaient été retournés par les services secrets soviétiques à partir des années 1930), Bernie Gunther va tout faire pour l’aider et le blanchir. Son action va justement le mettre en porte-à-faux avec sa couverture et il sera bientôt obligé de dévoiler sa réelle identité, et par la même se mettre lui-même en danger compte tenu du passé de l’Allemagne nazie. Ce manque de moyen au grand jour va forcer le célèbre enquêteur à agir vite et discrètement sans pouvoir bénéficier de soutien et d’information officielle. Et c’est justement là que Gunther redevient un enquêteur hors pair ! À la fois biographie romancée exceptionnelle de Somerset Maugham (celle de l’homme et de l’écrivain) et roman d’action mêlant complot, machination et autres situations tendues, ce dernier roman de Philipe Kerr est un régal : arriver à mêler la grande histoire de l’Europe avec la petite histoire d’un chantage est une prouesse.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@