Chronique Rome en noir de Philippe Videlier

Comme dans tout bon roman noir, on trouvera dans ce Rome en noir un assassinat, des suspects, des policiers… Mais on y trouvera aussi et surtout une forme romanesque originale et captivante. D’un côté, l’enquête sur l’assassinat en 1932 dans la banlieue de Lyon d’un boxeur italien, militant fasciste, qui avance bien peu en dépit de la collaboration de la police française avec celle de Mussolini, et de l’autre, pour ainsi dire en regard, l’Histoire et l’évolution du régime fasciste. Cette alternance entre ses deux narrations tressées donne au récit un souffle et une énergie assez uniques, particulièrement bien servis par l’ironie et l’humour qui parsèment le texte. C’est là qu’intervient le style inimitable de l’auteur, qui lui permet, pour le grand plaisir du lecteur, de mêler l’intrigue à l’érudition, le plaisir pur de la lecture et la réflexion politique et sociale, dans une expérience de lecture particulièrement marquante.

Jérémie Banel Librairie Lamartine (Paris 16e)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@