Chronique Dans l’ombre de Arnaldur Indridason

  • Arnaldur Indridason
  • Traduit de l’islandais par Éric Boury
  • Coll. «Coll. « Bibliothèque nordique »»
  • Métailié
  • 02/02/2017
  • 352 p., 21 €
NULL

Manuel Hirbec Librairie La Buissonnière (Yvetot)

Avec ce premier opus de La Trilogie des ombres, Arnaldur Indridason ouvre le trouble volet de l’Histoire islandaise prise en étau dans les ombres de ses contradictions. Captivant.

À mi-chemin entre le nouveau et l’ancien continent, on aurait pu croire l’Islande comme isolée et lointaine, à l’abri du conflit et des enjeux de la Seconde Guerre mondiale. La mort violente d’un représentant de commerce à l’été 1941, tué par une balle américaine et marqué au front d’un « SS » en lettres de sang, crime qui ouvre l’intrigue de Dans l’ombre, désoriente. L’affaire instille le trouble et soulève les contradictions et les tiraillements qui traversent l’Islande. Occupée par les forces anglo-américaines, l’île tient une position stratégique dans la reconquête de l’Europe continentale ravagée par la furie nazie. Ce crime inquiète autant les autorités civiles que militaires, qui redoutent une réaction hostile de la population déjà confrontée à l’afflux de soldats qui bouleverse les équilibres sociaux et traditionnels de l’île. Confiée à deux jeunes gens, l’un Islandais, l’autre Canadien né dans l’île – duo déjà révélateur des particularismes islandais –, l’enquête en eaux troubles s’annonce périlleuse. Car l’Allemagne nazie, loin d’avoir dit son dernier mot, joue encore de son influence et souhaite tirer profit de la fascination idéologique qu’elle exerce encore sur une frange extrémiste de la population. Avec le talent romanesque et l’intensité narrative qu’on lui connaît, Arnaldur Indridason creuse de façon passionnante la complexité de cette situation. Avec force littéraire, il dresse des personnages dont la psychologie incarne ces enjeux. Au-delà, il dessine un passionnant portrait historique, social et idéologique de son pays, loin de tout angélisme, levant le voile de façon captivante sur cette étrange situation islandaise. C’est donc avec impatience que l’on attend la parution de La Femme de l’ombre, deuxième volet de cette trilogie, à paraître en novembre prochain.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@