Chronique Bakhita de Véronique Olmi

Manuel Hirbec Librairie La Buissonnière (Yvetot)

Personnage authentique, Bakhita est née au Soudan au XIXe siècle. Kidnappée très jeune, mise en esclavage, elle deviendra religieuse en Italie – par le hasard du destin peut-être, par son courage et sa force intérieure sûrement. En suivant cette trajectoire hors du commun qui traverse les époques et les continents, Véronique Olmi brosse une grande figure romanesque au caractère singulier et exceptionnel, porteur d’une grande humanité. Dans un style vif, alerte et palpitant de page en page, le roman s’approche au plus près de cette femme noire arrachée à sa famille et dépossédée de son enfance, de sa langue, de sa liberté et de son nom. Des pertes et des blessures inguérissables qui ne tarissent pas la force de vie de Bakhita qui saura se construire une identité et se tourner encore et toujours vers les autres. Portrait de femme autant que d’une époque, Bakhita emporte le lecteur dans un récit romanesque de grande et belle ampleur.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@