Chronique Les Meilleurs ennemis, t. 3 de David B., Jean-Pierre Filiu

Si les relations entre les États-Unis et le Moyen-Orient font régulièrement la Une de l’actualité, l’histoire de ces relations houleuses est bien plus ancienne que ce que l’on pourrait imaginer. Ainsi, Jean-Pierre Filiu (spécialiste du monde arabe) et David B. offrent, avec leur série Les Meilleurs Ennemis, un panorama très complet de cette histoire qu’ils font démarrer en 1783 et explorent jusqu’en 2013. La situation est complexe et c’est tout le mérite de ces albums que de nous donner des clés pour la comprendre au mieux. Il ne s’agit pas d’ouvrages de vulgarisation mais d’un travail journalistique de fond de grande qualité, qui se veut le plus objectif possible. Filiu enchaîne les faits bruts pour montrer que ce qui est à l’œuvre aujourd’hui est le fruit d’une longue histoire et que la situation actuelle ne peut s’expliquer qu’à la lumière des événements passés. Sans jamais prendre parti, il démontre que les États-Unis et le Moyen-Orient sont les deux faces d’une même pièce et qu’ils luttent avant tout pour étendre leur influence. Édifiant !

Audrey Dubreuil Librairie Privat (Toulouse)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@