Chronique La Femme de l’ombre de Arnaldur Indridason

NULL

Après Dans l’ombre, paru en début d’année, Arnaldur Indridason revient avec le deuxième tome de sa trilogie consacrée à l’Islande des années 1940. Une nouvelle enquête qui confirme, si besoin était, le talent de l’auteur.

Les amateurs d’Indridason le savent, la Seconde Guerre mondiale est un sujet récurrent dans ses romans. L’auteur aime interroger cette période trouble de l’Histoire de son pays. Une période nébuleuse qui marque de son empreinte cette trilogie dans laquelle se mêlent habilement intrigues historiques et histoires personnelles. Dès 1940, Britanniques et Américains se sont installés en Islande, pays pourtant neutre mais qui occupait une position stratégique indéniable qu’il fallait défendre (surtout après l’invasion du Danemark par l’Allemagne). C’est à cette époque que se rencontrent les deux principaux protagonistes de cette trilogie : Flovent, enquêteur de la police criminelle islandaise, et Thorson, Canadien d’origine islandaise désigné par les autorités militaires pour suivre certaines enquêtes. Et si police islandaise et police militaire se tirent souvent dans les pattes, nos deux enquêteurs, eux, savent s’entendre pour mener à bien les missions qui leur sont confiées. Dès les premières pages, les jalons sont posés et les événements dramatiques s’enchaînent : un corps sans vie est retrouvé près de Reykjavik, un jeune homme est victime d’une agression sauvage à la sortie d’un bar et une femme, qui fréquente trop souvent les soldats, disparaît mystérieusement. Ces trois affaires sont-elles liées ? Flovent et Thorson enquêtent et naviguent à vue au cœur d’une Islande troublée et d’une ville devenue particulièrement dangereuse. Face à la Gestapo, aux militaires corrompus et aux truands locaux, parviendront-ils à démêler l’écheveau des pistes possibles et souvent contradictoires ? Indridason nous propose un panorama particulièrement fouillé de l’Islande occupée et une cartographie psychologique soignée de ses habitants… tout en nous offrant un nouveau polar à l’intrigue toujours aussi réussie. Laissez-vous tenter ; vous ne le regretterez pas !

Audrey Dubreuil Librairie Privat (Toulouse)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@