Chronique Le Sourire des marionnettes de Jean Dytar

NULL

Au XIe siècle, l’Iran est en grande majorité chiite. Gouverné par la dynastie turque des Seldjoukides qui a imposé le sunnisme, le pays est en proie à de vives tensions. L’assassinat du grand vizir puis celui du sultan plongent un peu plus encore le pays dans le chaos. Omar Khayyâm, poète, érudit et libre penseur, se retrouve du jour au lendemain sans protection face aux partisans du calife, lesquels voient en lui un hérétique. Il est vrai qu’il pratique l’islam de bien curieuse façon… Obligé de fuir, il prend la direction d’Alamut, la forteresse d’Hassan ibn Sabbah, fondateur de la secte des Assassins. À la fois récit historique et conte oriental, Le Sourire des marionnettes est une formidable plongée au cœur de l’Histoire, de la culture et des croyances d’un pays complexe, et le portrait de deux personnages qui le sont tout autant, Omar Khayyâm et Ibn Sabbah. Le récit, très fluide, rend le propos parfaitement accessible et le travail graphique de l’auteur est réellement remarquable. Un vrai régal.

Audrey Dubreuil Librairie Privat (Toulouse)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@