Chronique L’Égarée de Donato Carrisi

  • Donato Carrisi
  • Traduit de l’italien par Anaïs Bouteille-Bokobza
  • Coll. «Calmann-Lévy noir»
  • Calmann-Lévy
  • 03/10/2018
  • 304 p., 20.90 €
NULL

Après l’inoubliable Chuchoteur et l’excellent L’Écorchée (Le Livre de Poche), Donato Carrisi poursuit son exploration du Mal et nous offre un nouvel opus de sa série « Mila Vasquez » dans lequel, étrangement, celle-ci est absente. À sa place, Bruno Genko, un détective privé atypique cherche à résoudre une enquête qui l’obsède depuis des années, celle de la disparition d’une adolescente qui vient aujourd’hui de réapparaître plus de quinze ans après son enlèvement. Carrisi construit son récit en alternant efficacement les investigations – non dénuées de danger – menées par Genko et les discussions entre un profileur (qui tente de faire toute la lumière sur cette affaire) et une victime encore très choquée par ses années de détention. Une plongée en apnée au cœur des « limbes » dans lesquelles la perversion semble sans limites et où le Bien et le Mal se confondent parfois. Un roman une fois encore très efficace dont le retournement final vous donnera immanquablement envie de le relire avec un œil neuf. £

Audrey Dubreuil Librairie Privat (Toulouse)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@