Chronique L’Automne à Pékin de Paul Brizzi et Gaëtan Brizzi

L’Automne à Pékin n’est pas le roman le plus célèbre de Boris Vian mais cette adaptation en BD devrait lui offrir une visibilité nouvelle qu’il mérite amplement. Tragi-comédie burlesque, cette histoire nous emmène au cœur du désert d’Exopotamie (?!) sur l’improbable chantier d’une ligne de chemin de fer. On y croise des personnages plus excentriques les uns que les autres, tour à tour drôles ou inquiétants, parfois pathétiques ou franchement antipathiques. Derrière l’absurdité de ce chantier et la folie des hommes qui gravitent autour, se dessine une réflexion sur les relations humaines, une critique acerbe de la religion, du travail, de l’amour, de tout ce qui constitue notre société. Un roman étonnant – d’une profondeur que l’on ne soupçonne pas au premier abord – que Paul et Gaëtan Brizzi réinventent en le dotant d’un graphisme coloré et loufoque que n’aurait pas renié l’auteur. Un album à savourer avant de vous (re)plongez dans l’œuvre originale, récemment rééditée par Pauvert.

Audrey Dubreuil Librairie Privat (Toulouse)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@