Chronique Les Baskets et le costume de Abdelilah Laloui

C’est un témoignage touchant que nous offre Abdelilah Laloui. Celui d’un garçon qui a réussi à sortir de l’attendu, celui de son quartier, celui de son nom, pour devenir quelqu’un d’autre ou, plutôt, pour devenir soi. De sa cité et son collège en ZEP jusqu’à Sciences Po et l’Assemblée nationale. Si rien ne le destinait sur le papier à changer de classe sociale, son parcours prouve que rien n’est impossible. Mais pour cela, il faut selon lui de la curiosité. Sa rencontre avec Rainer Maria Rilke et ses Lettres à un jeune poète en est la plus belle démonstration. Peu importe que l’on connaisse le langage, les mots, l’important est d’avoir envie d’apprendre et de comprendre Rilke. Cette envie va le suivre jusqu’à la création de l’association « Tous curieux » qui a pour but l’ouverture de la culture au public défavorisé. Et malgré les difficultés qu’il a pu rencontrer, notamment à Sciences Po, l’envie de se battre ne l’a jamais quitté.

Juliet Romeo Librairie La Madeleine (Lyon)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@