Chronique La Canine de George de Sigolène Vinson

Juliet Romeo Librairie La Madeleine (Lyon)

Tout commence par un rendez-vous chez le dentiste et la découverte d’un article scientifique : « Cas d’école : la canine de George ». Tout se poursuit avec des guitares électriques que l’on branche à des pommes de terre. Tout se tient dans un tas de pierres signées « Seeland Angel ». Tout se déroule entre le rêve et la réalité. La Canine de George, c’est quatre personnages dont les destins se croisent, quatre comme les Beatles dont l’ombre plane jusque dans une fresque à moitié effacée. Et si la canine était celle de George Harrison ? Et si, cheveux dans le vent, nous en profitions pour entonner un Lucy in the Sky with Diamonds salvateur ? Plonger dans le nouveau roman de Sigolène Vinson, c’est accepter de perdre pied, de ne chercher aucune raison ni aucune issue à ce récit. C’est accepter de se laisser porter par les mots, les personnages, les coïncidences. C’est accepter d’être sauvé par l’écriture et de recevoir cette poésie comme un cadeau.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@