Chronique La Cantina de Frank Le Gall

Dans une cantina perdue dans le désert, Louis-Marie, le propriétaire, passe le temps avec Felipe, son serveur, et Ferdinand, un cactus avec lequel il communique. Quand Rita et Juan, son amant, débarquent dans l’établissement, tout ce que Louis-Marie croit, malgré son amnésie, va peu à peu s’effondrer. Dans un style totalement graphique où l’on voit presque se dessiner devant nous les paysages, le dessinateur et scénariste de Théodore Poussin, Frank Le Gall, convoque toutes les références de la fin des années 1960. La bande-son égrenée au fil des pages fait sonner les Beach Boys dans nos oreilles, le désert nous rappelle le Zabriskie Point d’Antonioni, et nous plongeons dans un trip psyché qui nous mènera à une fin digne d’un polar. Entre temps, nous aurons attendu, patienté, rêvé, embrassé, bu, fumé avec les quatre protagonistes de cette cantina poisseuse et étrange. On ne ressort pas tout à fait indemne de ce voyage, et c’est tant mieux !

 

Juliet Romeo Librairie La Madeleine (Lyon)

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@