Chronique La Légende de Loosewood Island de Alexi Zentner

Guillaume Chevalier Librairie Mot à Mot (Fontenay-sous-Bois)

Sur l’île de Loosewood, la famille Kings pêche le homard depuis trois siècles. Mais l’amour de l’océan attise les drames et les passions, et Cordelia Kings, l’héritière, va affronter mille dangers pour enfin trouver sa place.

Imaginez une île que se disputent depuis toujours les États-Unis et le Canada. Une sorte de No man’s Land avec ses rites, ses traditions et, surtout, son culte à Brumfitt Kings. Il y a trois cents ans, Brumfitt Kings débarque sur l’île de Loosewood. Pêcheur de homards et peintre de génie dont les toiles sont aujourd’hui très recherchées, il est l’illustre ancêtre de la famille Kings et il se murmure que toute l’histoire passée et à venir des Kings est inscrite dans les toiles du maître – cette famille qui aujourd’hui encore pêche le homard et règne sur l’île. Dans ce roman rédigé à la première personne, nous sommes dans la peau de Cordelia Kings, l’aînée de la famille. Elle a l’océan dans le sang, elle est façonnée par la mer et conditionnée pour reprendre le flambeau. Mais chez les Kings, la tradition patriarcale est tenace et le père ne voit comme héritier que son seul fils, Scotty le benjamin. À partir de cette situation, les Kings vont être confrontés à de nombreuses tragédies, ainsi qu’à une bande de pêcheurs rivaux qui viennent empiéter sur leurs eaux. Cordelia, pleine d’ambitions, d’espoirs et de blessures, devra se montrer la digne héritière de son père et trouver sa place. Emmené par des personnages d’un réalisme saisissant et d’une humanité déchirante, La Légende de Loosewood Island est un des grands romans de cette rentrée littéraire. L’extraordinaire talent de conteur d’Alexi Zentner vous emportera dès les premières pages dans une histoire à la puissance épique. Les scènes où l’océan – cet océan à la fois somptueux et cruel – se déchaîne sont à couper le souffle. On s’attache aux protagonistes comme s’ils appartenaient à notre propre famille. On a peur pour eux. On espère pour eux. Bref, voici un livre qui se dévore, un livre qui vous mettra les larmes aux yeux. Un livre puissant que vous n’êtes pas prêt d’oublier.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@