Chronique Sin Semillas de Abe Kazushige

Guillaume Chevalier Librairie Mot à Mot (Fontenay-sous-Bois)

L’histoire s’ouvre sur une série de trois affaires mystérieuses qui frappe en moins d’une semaine la petite ville de Jinmachi, littéralement la « Ville de dieu ». Les coïncidences se succèdent, mais rien n’est laissé au hasard dans cette sorte d’hyper-récit ou chaque évènement est relié à la manière d’une toile d’araignée. La profusion des personnages (plus de soixante) fait qu’il n’y a qu’une seule héroïne, la ville elle-même. Toute l’action s’y déroule et les protagonistes en sont comme les prisonniers. Cette sensation d’enfermement et d’univers replié sur lui-même atteint son paroxysme avec une scène de déluge totalement hallucinante. La volonté affichée par ce livre d’avaler un monde, forme un puzzle terriblement abouti ou chaque détail compte. Le style n’est pas en reste et relève presque de l’expérimentation. La focalisation du récit passe de la première à la troisième personne selon les personnages, et les pensées profondes des protagonistes sont mises en relief par le recours au gras.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@