Chronique Je suis quelqu’un de Aminata Aidara

NULL

Guillaume Chevalier Librairie Mot à mot (Fontenay-sous-Bois)

Penda et Estelle sont mère et fille. Sénégalaise, Penda a quitté son époux et le Sénégal pour venir en France rejoindre son amant français, l’insaisissable Éric. Trois de ses quatre filles l’ont suivie, dont Estelle, la benjamine. Un rendez-vous avec son père va réactiver chez cette jeune femme en quête d’identité les souvenirs brumeux d’un secret de famille bien enfoui. Dans ce roman polyphonique à l’écriture incisive, le ressenti des personnages est au cœur du propos. Les chroniques de cette famille éclatée se mêlent à une analyse sociale et sociétale extrêmement fine sur l’accueil et les conditions de vie des personnes étrangères en France. Les thématiques abordées sont multiples sans que le livre ne perde en cohérence ou en rythme. Les nombreux protagonistes prennent corps en quelques phrases et Aminata Aidara creuse leurs personnalités et leurs problématiques respectives avec un talent qui font de ce premier roman l’une des très belles surprises de la rentrée. Une auteur à suivre, assurément.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@