Chronique Silo de Hugh Howey

  • Hugh Howey
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Yoann Gentric et Laure Manceau
  • Coll. «Coll. « Exofictions »»
  • Actes Sud
  • 02/10/2013
  • 560 p., 23 €

Dans un futur post-apocalyptique indéterminé, quelques milliers de survivants ont établi une société dans un silo souterrain. Comment notre atmosphère est-elle devenue toxique ? Personne ne le sait. Au sein du Silo, le « Pacte », sorte de constitution, impose aux habitants des règles draconiennes. Une loterie désigne alors le couple autorisé à procréer. Il est également interdit de parler, ou même de mentionner le monde du dehors sous peine d’être envoyé au « nettoyage ». Le « nettoyage », c’est l’exil forcé en dehors du Silo, et donc la mort par asphyxie. Mais lorsqu’un « nettoyage » survient, une chose étrange se produit systématiquement : les condamnés décrassent, à l’aide d’un chiffon, les caméras placés à l’extérieur du Silo, qui retransmettent des images de la surface aux habitants. Qu’est-ce qui peut bien pousser des personnes qui n’ont plus que quelques instants à vivre, à effectuer une telle tâche ? En parsemant son roman de nombreux mystères, Hugh Howey captive ses lecteurs dès les premières pages.

Guillaume Chevalier Librairie Mot à Mot (Fontenay-sous-Bois)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@