Chronique Les variations Sebastian de Emily St John Mandel

  • Emily St John Mandel
  • Traduit de l’anglais (Canada) par Gérard de Chergé
  • Coll. «Coll. « Rivages-Thriller »»
  • Rivages
  • 18/02/2015
  • 320 p., 20 €

Guillaume Chevalier Librairie Mot à Mot (Fontenay-sous-Bois)

Gavin n’a jamais compris pourquoi Anna, sa petite amie du lycée, a mystérieusement disparu à la fin de l’année scolaire. Des années plus tard, alors qu’il est devenu journaliste à New York, il est amené à revenir à Sebastian, en Floride. C’est alors que sa sœur lui confie avoir croisé une fillette ressemblant étrangement à Anna. Se pourrait-il que ce soit la fille de Gavin et de son ancienne petite amie ? À un tournant de sa vie, le journaliste décide de replonger dans le passé et de mener l’enquête. Dans ce roman noir qui évite avec brio tous les clichés du genre, nous voilà au côté de Gavin, qui s’imagine redonner du sens à sa vie en se lançant corps et âme dans cette quête, lui qui a tout de l’anti-héros : une condition physique fragile, une propension à subir les événements et les agissements d’autrui, tout au long d’une enquête qu’il ne maîtrise pas vraiment… Mais c’est justement là que réside toute la force et la subtilité de ce roman. Il sonne vrai. L’authenticité des personnages, la complexité de leurs sentiments et des relations qu’ils entretiennent sont saisissantes. Voilà un livre où il n’y a ni gentils ni méchants, où il n’y a que la vie et ses choix cruciaux, difficiles, mais souvent irrévocables. Un livre profondément émouvant, chose rare pour un thriller.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@