Chronique C’était ma petite sœur de Yves Viollier

Christelle Chandanson Librairie Elkar (Bayonne)

Avec une mère défaillante et un caractère bien trempé, Jeanne, l’aînée des sœurs Cardineau, est ballottée de famille d’accueil en famille d’accueil. L’Assistance Publique la place alors au château des Marguerites, où, accueillie par Eugénie Martin et sa famille, elle retrouve pour la première fois ses deux petites demi-sœurs. Dans ce cadre champêtre et stable, l’espoir renaît pour ces enfants de se créer une famille. Après un parcours chaotique, cette parenthèse donne à Jeanne un nouveau souffle et, enfant en mal d’amour, elle lutte pour se faire aimer. L’arrivée de Charlotte, la dernière-née des Cardineau qui est encore un nourrisson, va bouleverser la donne. Dans les yeux de Jeanne, quelque chose cloche, d’imperceptible ou presque. Cette belle immersion dans les années 1960 fait preuve d’audace ; la tension progressive et ses personnages étonnants de réalisme nous emportent au cœur de l’enfance, de ses blessures et de ses jalousies fraternelles.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@