Chronique Brèves de solitude de Sylvie Germain

Christelle Chandanson Librairie Elkar (Bayonne)

De la veille d’un basculement qui prend chacun par surprise (le confinement de mars dernier) jusqu’à la superbe pleine lune d’avril 2020, Brèves de solitude est la rencontre de quelques inconnus. Ce récit à plusieurs voix est construit avec une maîtrise parfaite. D’une plume toujours simple et somptueuse se dévoile petit à petit les silhouettes d’une dizaine d’individus : Serge, le bon fils qui ne peut plus rendre visite à sa mère en EHPAD, un migrant perdu dans la ville, Joséphine, une vielle dame aigrie, un enfant qui joue… Depuis sa bulle, chacun s’observe, interprétant sa vision de l’autre. Le temps d’un mois, l’isolement et la solitude se mêlent à l’espoir et au partage. Avec sensibilité, les portraits se construisent peu à peu et se révèlent dans l’extraordinaire du confinement. D’un ton authentique, mais qui touche par sa sincérité et sa bienveillance, Sylvie Germain peint des morceaux de vies ordinaires qui nous touchent en plein cœur.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@