Chronique Les Disparus de la Purple Line de Deepa Anappara

Christelle Chandanson Librairie Elkar (Bayonne)

Difficile de raconter une aventure légère sur la traite des enfants. Et pourtant, en donnant voix à un jeune Indien de 9 ans habitant un bidonville, Deepa Anappara réussit à nous divertir tout en nous sensibilisant à la nécessité de protéger les enfants. Dans le Bhoot Bazar, des mineurs disparaissent sans que les autorités n’agissent. Jai, 9 ans et fan de séries policières, convoque deux amis pour mener leur propre enquête. Fugue, enlèvement crapuleux, Djinns : ils n’écartent aucune piste. L’auteure transcrit, avec une grande habilité, la vie et la précarité de ces mômes tiraillés entre réalité et espoir. L’Inde des laissés-pour-compte est là, perçue par ses yeux d’enfant : la violence de l’école, les ragots des douches publiques, les détails de la vie des bidonvilles, les tensions entre hindous et musulmans. Malgré la pauvreté et la dureté de leur environnement, nos héros gardent énergie et malice. Tout comme ce livre efficace et surprenant.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@