Chronique Augustin de Alexandre Duyck

NULL

Christelle Chandanson Librairie Elkar (Bayonne)

Première Guerre mondiale, Augustin Trébuchon est un de ces Poilus restés anonymes, ou presque. Simple berger de Lozère, il est de ceux qui ont survécu à quatre ans de batailles, et là, à la veille de l’Armistice, il attend l’arrêt des combats. Si taiseux d’ordinaire, Augustin nous raconte tout : la camaraderie, les ordres de la commanderie, les tranchées, les blessures, les cadavres, le froid, le bruit, les odeurs et la mauvaise nourriture. Sous les coups des obus, des mitraillettes, sa mission était de transmettre des informations, des plus anodines (la soupe) aux plus stratégiques (les positions). Dans ce récit vrai, Alexandre Duyck a utilisé les archives militaires et retracé l’itinéraire d’un soldat exemplaire. Son roman, rythmé par la rumeur de l’armistice, nous donne à ressentir les moments de tensions et d’ennui à quelques heures de la fin des combats. En redonnant vie à ce personnage attachant, l’auteur nous livre un texte poignant qui sort de l’ordinaire des récits de guerre.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@