Chronique La Grande Escapade de Jean-Philippe Blondel

Jean-Philippe Blondel nous entraîne dans un roman doux-amer, avec pour toile de fond une école qui, en 1975, voit ses habitudes bousculées par l’arrivée de la mixité qui va de pair avec les prémices d’une certaine libération des femmes. Dans ce groupe scolaire, la plupart des enseignants habitent sur place et les rideaux se soulèvent sans complexe pour épier les faits et gestes des voisins. Les enfants ne sont pas en reste dans ces jeux de dupes et de pouvoir. Dans ce théâtre des apparences, la vraie vie vient perturber les équilibres fondés sur le mensonge et révéler ce qui se passe vraiment une fois les portes closes. Le jour où le désir naît et où les femmes se sentent enfin autorisées à le laisser s’exprimer, il se pourrait bien que les lignes bougent ! Jean-Philippe Blondel explore avec beaucoup d’humour et de délicatesse les changements d’un monde en pleine mutation, dans un roman social profondément humain, aux accents mélancoliques et pourtant tellement vivants.

Maria Ferragu Librairie Le Passeur de l’Isle (L’Isle-sur-la-Sorgue)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@