Chronique Sept gingembres de Christophe Perruchas

Avec ce premier roman percutant, Christophe Perruchas aborde le thème du harcèlement d’une façon originale et dérangeante puisque l’histoire est racontée du point de vue du harceleur. Il est donc plutôt difficile d’avoir de l’empathie pour lui mais nous n'en sommes pas moins captivés par l’atmosphère du récit. Nous assistons à la chute d'un homme de pouvoir, Antoine. Ce publicitaire, caricature du mâle dominant, est un père et mari aimant le soir, ami serviable quand cela est nécessaire, mais aussi et surtout, un prédateur sexuel pervers, à la recherche constante d’une proie. Parfois cru et choquant, nous invitant au cœur du « mâl(e) », ce texte nous permet de mieux comprendre les processus de passage à l’acte et aborde le sujet essentiel du harcèlement au travail. Trop souvent dans le cadre de l’entreprise, les yeux se ferment sur des actes qui ne devraient pas être tus. Alors, tous complices ? Une lecture qui ne laissera personne indifférent.

Maria Ferragu Librairie Le Passeur de l'Isle (L'Isle-sur-la-Sorgue)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@