Chronique Habiter le monde de Stéphanie Bodet

NULL

Après son autobiographie, À la verticale de soi, publiée en 2016 (Paulsen), Stéphanie Bodet revient à l’écriture avec un premier roman vivant et incarné. Emily se retrouve veuve après que son mari, Tom, a fait une chute mortelle lors d’une sortie en montagne. C’était pourtant un alpiniste chevronné ayant bravé tous les records. Quand il disparaît, elle doit reconstruire sa vie pour tenter de survivre à sa perte. Elle choisit d’abord l’isolement, le retour à la nature, dans une expérience quasi mystique qui lui permet de passer le premier stade du deuil. C’est finalement à Paris qu’elle trouve refuge, pour renouer avec les siens et réapprendre à vivre. Sa rencontre avec Mark, quelques années plus tard, pourrait bien venir bousculer la vie tranquille qu’elle s’est construite. Autour de thématiques résolument contemporaines, comme l’écologie ou la société de consommation, l’auteure raconte avec poésie et humanité ce qui constitue au final l’essence même de nos vies à la recherche d’une forme personnelle d’harmonie.

Maria Ferragu Librairie Le Passeur de l’Isle (L’Isle-sur-la-Sorgue)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@