Chronique Les Démons de Simon Liberati

Roman de l’étrangeté, de l’atypique, roman de la souffrance des corps et des esprits°: Simon Liberati signe un texte troublant autour d’une famille dysfonctionnelle. Deux frères et une sœur se rêvent artistes, écrivains, mais ne font pas grand-chose de leur vie. Le fils aîné Serge et sa sœur Taïné, qui avaient une relation incestueuse, sont victimes d'un grave accident de voiture, le laissant mort et elle défigurée. Elle part à New York subir plusieurs interventions qui lui rendront sa beauté mais la laisseront totalement accro aux médicaments, aux drogues diverses et aux fréquentations douteuses. C'est un roman décalé et délicieusement décadent. On éprouve un grand plaisir à se perdre dans ses méandres, à y croiser quelques personnages célèbres de son époque (Truman Capote, Andy Warhol…). Même si les personnages ne sont pas toujours attachants, Liberati a un grand sens de la construction et une véritable ambition littéraire avec cette fresque pop !

Maria Ferragu Librairie Le Passeur de l'Isle (L'Isle-sur-la-Sorgue)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@