Chronique La nuit se lève de Elisabeth Quin

élisabeth Quin semble être une femme brillante et bourrée d’humour. C’est ce qu’on se dit quand on la voit animer avec brio son émission quotidienne, 28 minutes, sur Arte. Son livre est à l’image de ce que l’on pouvait imaginer, subtil mélange d’autodérision et d’intelligence à l’état pur ! Elle nous livre le diagnostic terrifiant qui lui a été fait : elle est atteinte d’un double glaucome qui risque de la rendre aveugle. Une maladie invalidante qui l’amène à se questionner sur ses rapports aux autres, sur la beauté, sur les formes d’art qui la nourrissent et dont elle n’imagine pas se passer. Au fil de ses inquiétudes et de ses réflexions, elle se livre sans jamais s’apitoyer sur son sort et nous donne une vraie leçon de sagesse en nous renvoyant à l’universalité des questionnements qui animent toute personne touchée un jour par la maladie. Au-delà de l’injustice, de la colère, de la peur, vivre encore plus fort pour conjurer l’inacceptable !

Maria Ferragu Librairie Le Passeur de l’Isle (L’Isle-sur-la-Sorgue)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@