Chronique Le Tabac Tresniek de Robert Seethaler

  • Robert Seethaler
  • Traduit de l’allemand (Autriche) par Élisabeth Landes
  • Folio
  • 11/02/2016
  • 7 p., 10 €

VÉRONIQUE MARCHAND, Librairie Le Failler, Rennes

Le jeune Franz Huchel, arrive à Vienne en 1937. Si le vieil Otto Tresniek, honnête buraliste unijambiste à la personnalité bien trempée, va se charger de dégrossir intellectuellement et politiquement le jeune homme, il ne peut rien pour son éducation sentimentale. La belle Anezka ne lui laissant ni l’âme ni le corps tranquilles, Franz, résolu à trouver la solution à ses problèmes, n’hésite pas à aborder Sigmund Freud, client et voisin du tabac. Il ne sait pas grand-chose du grand homme, hormis qu’il est « docteur des fous », mais il est certain qu’il peut le soulager de son désespoir. Freud est malade, préoccupé par son éventuel départ. Ce jeune homme naïf, pugnace, qui n’hésite pas à l’attendre des heures sur un banc dans le froid, finit par l’intriguer et une curieuse et touchante amitié se noue entre eux. Mais nous sommes en 1938 et l’Anschluss sonne le glas d’une vie relativement douce. Otto Tresniek refuse obstinément de boycotter sa clientèle juive, ce que la Gestapo ne lui pardonnera pas. Qu’adviendra-t-il du jeune homme après la disparition de ses deux amis ? La fin du roman de Robert Seethaler est surprenante et émouvante.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@