Chronique La Femme qui dit non de Gilles Martin-Chauffier

VÉRONIQUE MARCHAND, Librairie Le Failler, Rennes

Septembre 1938. À Munich, le destin de l’Europe s’apprête à basculer dans le chaos. Mais sur l’Ile-aux-Moines, la jeune Anglaise Marge a croisé les regards de Blaise et de Mathias. Le reste du monde importe peu aux jeunes gens dont la vie insouciante va brusquement basculer en 1940. Les deux hommes s’engagent, mais chacun dans un camp différent. Restée seule dans la demeure familiale, Marge décide de dire non. Non à la passivité, au conformisme, au manque d’amour. Vivre avec passion et assumer ses actes, telle devient sa devise. De la débâcle à la guerre d’Algérie, Gilles Martin-Chauffier lie avec beaucoup de réussite la petite et la grande Histoire. Ce roman aux multiples rebondissements retrace trente ans de notre Histoire, où les engagements politiques de chacun vont faire basculer bien des certitudes et auront des conséquences parfois très inattendues. Un vrai bon roman avec des personnages très incarnés et surprenants. 

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@